jeudi 10 février 2011

Nib Stroke ou l'association de deux dessinatrices.


Voici un autre des  cercles qui sera présent lors du Comic Live in Paris : Nib Stroke.
 
En quelque mots pouvez vous présenter votre cercle ?
Nib Stroke prend sous son aile, et c'est le cas de le dire, deux dessinatrices indépendantes ayant chacune leurs propres Fanzines:
- Archna alias AS.Flow artiste autodidacte qui mène tambour battant ses BD, du scénario au dessin en passant par les goodies autour d'OLYMPE (la mascotte de Water Lily Island).
- Eleme est une étudiante en arts plastiques à l'université et travail en parallèle sur moult projets BD et d'illustrations.


Depuis quand participez vous au monde du Fanzines ?
AS.Flow: Water Lily Island, fanzine familiale, fait ses débuts fin 2006 et poursuit sa route dans divers Salon Manga. Cette formation a entre autre été le déclencheur de fiançailles, d'un mariage et d'un bébé.
Eleme: Depuis 2009, l'occasion m'a été donné d'intégrer le « Project Hoshi ». Je continue, d'ailleurs, de travailler dessus tout en commençant à me lancer en solo.


Quels sont les univers de vos travaux ?
As.Flow: Water Lily Island est une île imaginaire sur laquelle se déroulent les intrigues dans le fanzine éponyme. C'est un univers dont l'humour et le sentimentalisme laisse parfois place aux rêveries et à l'onirisme. Olympe n'est-elle pas elle même un personnage onirique? Mais le fil conducteur reste tout de même la quête et l'aventure. Mélangez tout ça et vous obtenez quoi : Bibidiba bidibou!
Eleme: C'est assez varié... cela peut aller du livre pour enfant frais et mignon, à de la bande dessinée de style manga, jusqu'à des romans graphiques clairement mélodramatique. Je travaille aussi avec des scénaristes, ce qui enrichi cet univers. Mais malgré tous ces embranchements, ma ligne directrice reste romantique et mignon, agrémentée d'humour et d'action selon les besoins de l'histoire.

Un petit mots pour les visiteurs du Comic Live in Paris ?
AS.Flow: L'empressement et la hâte se font sentir. Les visiteurs ne font qu'accroître notre motivation afin que nous donnions toujours le meilleur de nous même.
Eleme: Venez nombreux! Cette première édition s'annonce très qualitative parmi les fanzines, je vais avoir du mal à rester sur mon stand!



vendredi 4 février 2011

Dokkun le fanzine qui en jette.

Dokkun que représente Fabrice au Comic Live in Paris est clairement destiné à un public adulte. Voici donc ses propos recueillis avant ce salon.

Comic Live in Paris : Peut tu en quelque mots te présenter ?
Dokkun : J'ai 31 ans et j'habite en région parisienne. Je dessine dans Dokkun, un fanzine de BD pornographiques gay, avec d'autres dessinateurs très talentueux : Veebee, Gigan, Lex, Logan et Silencio. D'autres dessinateurs vont nous rejoindre dès le numéro 3. A cette occasion, nous passerons d'un fanzine "européen" à un fanzine "mondial" puisque des dessinateurs européens et japonais vont dessiner dans Dokkun !

Depuis quand pratique tu le fanzinat ?
J'avais dessiné à droite a gauche il y à longtemps, mais je fais du fanzinat sérieusement depuis moins d'un an.

Quels sont tes centres d'intérêts graphiques ?
Le manga, évidemment. Plus récemment les comics et les dessins animés de Cartoon Network

Quel sont tes projets actuel ?
Le fanzine Dokkun, avec des BD qui s'adressent à un public majeur et averti, puisqu'il s'agit d'un fanzine de BD pornographiques gay. Avec l'équipe, nous avons un projet de jeux vidéo amateur, également.

Un mot peut être pour les futurs visiteurs du salon ?
Je suis très excité par ce salon. Les exposants ont tous un style très différent mais les dessinateurs ont tous un excellent niveau. Il y aura des fanzines des 4 coins du monde, notamment japonais. J'espère que le public français sera aussi enthousiaste que le public japonais ! Nous avons hâte de vous y rencontrer.

jeudi 3 février 2011

La billetterie est ouverte !

Depuis peu, vous pouvez vous procurer les billets pour le premier Comic Live in Paris. Pour des raisons de sécurité lié à la salle, un système d'horaire est mis en place. Veuillez nous excuser pour ce petit problème indépendant de notre volonté. Tout vous est expliqué sur la page dont le lien se situe ci-dessous.

Billetterie

mercredi 2 février 2011

Studio Trèfle à qui la chance sourit

Notre parcours se poursuit avec un cercle composé de deux dessinatrices aux traits prometteurs : le Studio Trèfle.
 
Comic Live in Paris : En quelques mots pouvez-vous présenter votre cercle ?
Studio Trèfle : Nous sommes le Studio Trèfle, il est composé de deux membres seulement : Chada et Elyann. Nous nous connaissons depuis plusieurs années et ayant les mêmes références, nous avons donc décidées de nous associer car nous aimons travailler ensemble.

Depuis quand participez vous au monde du Fanzine ?
Nous participons au fanzinat depuis plus de sept ans. Mais c'était dans un autre fanzine, c'est à ce moment là que nous nous sommes rencontrés. Quand nous étions encore dans cette équipe  nous avons réalisé ensemble notre première publication : un artbook. Motivées par le résultat, et notre duo, nous avons alors fondées le Studio Trèfle qui depuis, à fêté sa première année.

Quels sont vos univers ?
Nos univers sont assez proches puisque nous aimons toutes les deux dessiner de jolies filles, des personnages mignons ou bien des créatures fantastiques comme les sirènes. Il existe cependant des différences et cela se voit plus dans nos mangas, Chada aime introduire des éléments horrifiques à la manière de Junji Itô ainsi que de l'humour. Quand à moi, je m'inspire plus des folklores qu'ils soient asiatiques ou non. Dans mon futur recueil j'y introduirais donc des yôkai ainsi que des kami et une légende créée de toutes pièces. Donc mes histoires sont un petit plus sérieuses, tout du moins en apparence.

Un petit mot pour les visiteurs du Comic Live in Paris ?
N'hésitez pas à venir au stand, pour parler, découvrir nos travaux et poser vos questions nous y répondrons avec plaisir. Nous espérons aussi que nos illustrations vous plairont.